De la sédentarisation à l’État

Nos tutelles

CNRS Université de Paris 1 Pantheon Sorbonne

partenaires

INRAP Parc Marin Iroise Academie des sciences Tchèque Archéologie Université Nationale Cheng Kung de Taiwan Consortium 3D SHS

labex

LabEx DynamiTe

mae

MAE

Rechercher




Accueil > Thèmes de recherches > Economies et interactions société/environnement > 1.2 Exploitation et transformation des matières minérales

1.2.3 Le sel : matière à penser

publié le , mis à jour le

L’exploitation du sel sous toutes ses formes, liquide ou solide, fait aujourd’hui partie des problématiques liées à l’exploitation du milieu dès le Néolithique ancien. Si l’exploitation de sources minérales chlorurées sodiques remonte dès le début du VIe millénaire avant notre ère (Moldavie roumaine), il faut attendre le milieu du Ve millénaire pour voir se développer en Europe centrale et orientale les premiers briquetages (moules céramiques) synonymes d’une production de pains de sel normalisés capable d’intégrer les réseaux d’échange à moyennes et longues distances. A côté de ces exploitations de sources minérales, on voit également se développer l’extraction de sel gemme tout d’abord sous forme de carrière à ciel ouvert (Catalogne), puis de véritables mines (Azerbaïdjan).

JPEG - 125.3 ko L’affleurement de sel gemme de Cardona en Catalogne et ses outils d’extraction du Néolithique moyen. © O. Weller

L’étude des productions de sel est abordée en relation avec d’autres productions associées comme la céramique (technologie et analyse chimique) ou l’outillage minier, mais aussi avec l’évolution environnementale, la gestion des combustibles ou les impacts sur le couvert végétal, les pratiques pastorales et alimentaires, les dynamiques de peuplement et d’échanges (BdD, analyse spatiale et SIG) ou le développement des inégalités sociales tout au long de la Protohistoire.

En partenariat avec plusieurs équipes de recherche et dans le cadre de différents programmes (projets ANR, missions archéologiques du MAEDI, PCR régionaux…), les principaux terrains de recherche sont en France, la façade atlantique, la Bourgogne et les Pyrénées atlantiques et, à l’étranger, la Moldavie (Roumanie), la République de Moldavie, Provadija (Bulgarie), Duz Dagi (Nakhitchevan-Azerbaïdjan), Yinjiawopu (Mandchourie- Chine), Cardona (Espagne) ou encore la Hesse et la Saxe-Anhalt (Allemagne).

JPEG - 236.4 ko Les différentes exploitations de sel en Europe, 6000-2300 BC. © O. Weller

JPEG - 78.2 ko Filtrage de cendres salées (Baruya, Papouasie Nouvelle-Guinée). © O. Weller