De la sédentarisation à l’État

Nos tutelles

CNRS Université de Paris 1 Pantheon Sorbonne

partenaires

INRAP Parc Marin Iroise Academie des sciences Tchèque Archéologie Université Nationale Cheng Kung de Taiwan Consortium 3D SHS

labex

LabEx DynamiTe

mae

MAE

Rechercher




Accueil > Thèmes de recherches > Espaces, territorialité et mobilité > 2.2 Modélisation territoriale et développement des inégalités sociales

2.2.2 Emergence des sociétés complexes

publié le

La question des territoires et de leur évolution est très liée à la trajectoire historique des sociétés et à l’émergence de la complexité socio-politique. Ce dernier phénomène est appréhendé depuis plusieurs années comme étant régi par des fluctuations non linéaires. La question du système social et de la nature de l’autorité politique sont les éléments principaux de ce processus. Parmi les travaux du laboratoire, nous citerons ceux portant sur la complexification sociale au Chalcolithique au 5e et au début du 4e millénaire BC et sur l’évolution sociale du second âge du Fer (Aisne, Oise, Champagne).

L’analyse des enceintes néolithique du Nord de la France a fait l’objet d’une approche théorique initiale croisant le gradient des formes de l’interaction sociale (coopération/compétition) et de leur expression politique (solidarité/hiérarchie). On peut ainsi définir des trajectoires alternatives d’intensification de la ritualisation sociale et d’institutionnalisation du pouvoir, avec possibilités de bifurcations réciproques (fig. 1). Cette imbrication de trajectoires à significations différentes pourrait rendre compte de l’évolution non-linéaire de la complexification sociale et politique durant la Préhistoire.

Le colloque de l’AFEAF 2014 a, de son côté, permis de préciser l’évolution des sociétés gauloises du second âge du Fer, entre mutations internes et influences externes (fig. 2). Il s’agissait de mieux évaluer la part des influences externes dans l’évolution des structures sociales, économiques et territoriales du second âge du Fer. Un décryptage des innovations propres aux sociétés gauloises s’imposait pour nuancer l’idée, encore parfois véhiculée, d’une Conquête romaine civilisatrice d’un monde barbare. Trois thèmes ont structuré cette problématique : 1) Formes d’occupation et d’organisation territoriale, 2) Morphologie des sites, architecture et matériaux et 3) produire et consommer.

Une session organisée par le laboratoire au C.A.A. de 2014 GIS methodologies, applications and regional Case studies a envisagé les dimensions méthodologiques de ces approches.

JPEG - 68.7 ko Fig. 1 : Une trajectoire théorique de la complexification sociale et politique au Néolithique (Dubouloz à paraître)

JPEG - 110.8 ko Fig. 2